Les Bleus n’arrivent pas à concrétiser leur domination… Suivez ce choc du Tournoi des VI Nations avec nous…

58e : Oh le sauvetage de Ramos sur Lowe pour empêcher le coup de massue irlandais mais ce n’est qu’un maigre sursis puisqu’on a va à minima concéder une pénalité…25-16, ca commence à chiffrer. Rageant alors qu’on aurait mérité de marquer les premiers en 2e mi-temps

55e : On conserve bien le ballon depuis la reprise mais par contre on n’arrive pas à capitaliser par des points, ce qui m’inquiète un peu pour tout vous dire . On va devoir repartir de nos 30 mètres…

53e : Très bel échange à l’instant finalement remporté par Rafa Nadal au 56e coup droit long de ligne (en fait c’est Thomas Ramos qui concède la touche sur les 50m)

51e : Le match est toujours aussi dingue même si le score ne bouge pas. Les Bleus sont très bien, mais pas récompensés par l’arbitre sur les deux dernières incursions dans les 22 irlandais.

49e : OH C’EST PAS BEAU CA MONSIEUR BARNES !!!!!!!!!

Dumortier avait tapé par dessus après un nouveau turnover irlandais et une grosse défense française. Keenan vient faire une belle obstruction Et Wayne Barnes qui fait comme s’il n’avait rien vu…

48e : OH PENAUD QUI SLALOME JUSQU’A SCHLAMDING !!!!

Les cannes de Damain qui va mourir à cinq mètres de la ligne. Derrière l’arbitre nous sanctionne pour un ballon gardé au sol, bon c’est un peu sévère à mon goût mais cohérent avec ses coups de sifflet jusqu’ici. 

47e : Arghhhhhhhhhh plein axe mais un poil courtichonne elle retomber avant les poteaux. Dommage

46e : Ramos va tenter de nous ramener à trois points….elle est aussi loin que la précédente, peut-être un peu pus dure car excentrée côté droit.

45e : Oh les cojones de Dumortier qui réussit à s’arracher à au moins deux ou trois plaquages d’affilée pour pousser jusqu’aux 50 mètres après un ballon gratté dans nos 22 mètres, la défense tricolore envoie du bois.

43e : Bonne nouvelle on a réussi à forcer les Irlandais à se débarrasser du ballon sur la première action un peu longue. Mais derrière notre jeu de pied n’est pas dingo. Ramos va trouver une petite touche sur nos 40 mètres, alors que Dupont s’est bien fait tamponner sur l’action d’avant

41e : ON Y RETOURNE !!!!!!

16h18 : L’essai de Lowe n’était pas valable. C’est la caméra de France TV qui nous l’apprend, son pied a touché la pelouse avant d’aplatir. Bon, j’aime pas trop polémiquer sur ce genre d’action, l’essai est magique, je l’accorde tous les jours

16h05 : MI-temps à Dublin. Match de rugby extraordinaire, vraiment. Les Bleus sont au bord de craquer parfois, mais sont toujours dans le coup jusqu’à preuve du contraire. Franchement ceux qui aiment le rugby et qui ne regardent pas ce match ou ce live n’ont aucune excuse. 22-16 pour l’Irlande

39e : Murray dans l’en-but, mais il a lâché le ballon avant d’aplatir. Wayne Barnes revient au hors-jeu, Sexton va prendre les trois points mais c’est presque un moindre mal au vu de la pression étouffante des cinq dernières minutes…

38e : OH NON JELONCH !!!!! Incompréhension avec Dupont sur notre ligne. On évite l’essai mais ca va donner une nouvelle mêlée à cinq pour les Irlandais…

37e : LA DEFENSE MONSTRUEUSE DE TOTO DUPONT !!!!!!

Ntamack avait perdu un nouveau ballon, le pêché mignon des Bleus, Hansen est à deux doigts de marquer mais DUpont parvient à le retenir le temps que le soutient débarque….Petit miracle. gros miracle même

35e : Premier échange de coups de tatane cet après-midi, signe que le jeu a changé depuis l’an passé, où on aurait vu cette séquence sur le premier ballon. Touche tricolore sur la ligne médiane, alors qu’ est revenus à 15 contre 15. On s’en est pas mal sortis

33e : IL LA MET LE COCHON !!!!! BIEN MON THOMAS. 19-16

32e : Une faute irlandaise. Elles sont rares. Mais à presque 50 mètres, elle est loin d’être évidente pour Ramos. On croise les doigts….

30e : POUAH CE QU’ON SOUFFRE.

Dupont égare un ballon alors qu’on était dans les 22, et 30 secondes derrière on se retrouve au bord du gouffre devant notre ligne. Ramos se sacrifie et parvient à obtenir un grattage de la part de Monsieur Barnes. ON va pouvoir souffler un (petit) peu

27e : ARF NOUVEL ESSAI IRLANDAIS. LE TROISIEME DEJA

Ils ne ratent pas beaucoup d’occasions de scorer les bougres. Trois pick and go ont suffi pour passer la ligne après une mêlée bien maitrisée. 19-13, attention à ne pas décrocher avant la mi-temps

26e : OUF CE SERA QUE LE JAUNE

J’estime que le Rochelais ne méritait pas plus car il touche l’épaule en même temps que la tête mais ça ne s’est pas joué à grand choe. Et les Irlandais ont une mêlée à dix mètres de nos poteaux, passage délicat pour les Bleus

25e : CA SENT PAS BON POUR ATONIO

Enorme plaquage à bout portant sur le talonneur irlandais. IL a pas vraiment le temps de se baisser mais j’ai peur que ça fasse carton rouge..

23e : Thomas ça commence à faire beaucoup de mauvais choix là….Ballon gardé au sol alors qu’il aurait fallu envoyer une chandelle. Et on se retrouve avec une touche irlandaise dans nos 22….

21e : Il est donné et c’est logique franchement, quelle finition incroyable. Match absolument hallucinant pour le moment. 13-12, plus qu’un petit point d’avance pour les Bleus. Encore Ramos dans un mauvais coup, c’est lui qui se fait contrer sur le renvoi au début de l’action

20e : OH MAIS LOWE AUSSI C’EST QUOI CET ESSAI DE MABOULE ???

La réponse irlandaise est immédiate après un ballon perdu sur le renvoi. Penaud semble pousser son vis à vis irlandais en touche mais en se contorsionnant dans tous les sens Lowe parvient à aplatir on ne sait comment à mon sens…Que va dire l’arbitre ???

17e : OH PENAUD L’ESSAI DU SIECLE BORDAYL IL A TRAVERSE L’IRLANDE DU NORD AU SUD !!!!!

Pourtant tout avait commencé par une passe foireuse de Ntmaack pour Ramos qui prolonge à l’arrache pour l’ailier des Bleus. Derrière c’est un rush magistral depuis ses 22m avec un immense relais de Jelonch. Je vous trouve la vidéo dés que je la trouve

15e : Début de match plutôt rassurant de nos Tricolores après la bouillie de Rome. On arrive à confisquer le ballon et à ne pas trop subir les vagues vertes pour le moment.

12e : Oh la percée de Dupont après deux balayages à se casser les dents sur les montées irlandaises en défense. Les BLeus parviennent à multiplier les temps de jeu et sont récompensés d’une pénalité en face. Ramos ne se rate pas. 7-6

9e : IL a suffi d’une petite erreur de Ramos et derrière le rouleau compresseur a déroulé. Va falloir être très précis dans tout ce qu’on fait si on veut s’en sortir.

7e : OH NON ON SE FAIT TRANSPERCER COMMENT C’EST POSSIBLE ???

J’allais vous écrire que Baille avait réussi un petit miracle en empêchant l’essai après deux minutes sans pouvoir respirer devant notre ligne, mais sur la relance c’est Keenanqui va planter entre les poteaux après une combinaison de toute beauté. 7-3

6e : AIE AIE AIE. Le ballon à suivre de Lowe échappe aux pognes de Ramos. Touche à cinq mètres pour les tout verts….VA FALLOIR METTRE LES BARBELES

4e : POPOPO J’AI MAL A MES CERVICALES.

 Les Bleus pilonnent au ras sans se faire bouger dans les rucks. Les Irlandais finissent par se mettre à la faute pour offrir une pénalité facile à Ramos. 40 mètres en face, sans vent….CA PASSE. 3-0 pour les BLeus

2e : Ahah le premier dégagement de l’ailier irlandais qui touche la caméra tout en haut de l’Aviva. Cela donne une première mêlée irlandaise légèrement dominatrice. On s’envoie déjà gaiement sur la séquence suivante

1e : C’EST PARTIIIIIIIIIIIIIIIIII ALLEZ LES PETITS

15h14 : Les problèmes d’acheminement des supporters français ayant été réglés, ils sont près de 8.000 supporters tricolores dans les tribunes. On les a entendus lors d’une belle marseillaise d’ailleurs

15h11 : Pour ceux qui ne sont pas familiers du rugby et du tournoi, ne vous étonnez pas de voir les Irlandais chanter deux hymnes successifs.

Au départ, la sélection national de rugby ne chantait qu’un seul hymne, même à la maison, celui de la République d’Irlande : la Chanson du soldat. Mais les joueurs originaires de l’Irlande du Nord se sentaient lésés et pas assez représentés.

Au cours des années 1980, la Fédération a réfléchi à une solution. Cette dernière verra le jour en 1995, lors de la Coupe du monde. Pour réunir et souder ces deux populations sous les mêmes couleurs, la Fédération irlandaise de rugby a décidé d’écrire un nouvel hymne : Ireland’s Call.

15h07 : Hello la famille, on se met en place pour LE MATCH du tournoi. Plus grosse affiche du monde à l’heure actuelle, énorme défi à venir pour les Bleus à l’Aviva stadium. D’ailleurs vous avez peut-être le temps de jeter un oeil à ce petit papier maison de Nicolas, qui est en ce moment même à Dublin !

07h00 : Salut les amis du Coq et du Trèfle !

Voilà, nous y sommes. C’est LE choc de ce Tournoi des VI Nations. Dans un Aviva Stadium de Dublin totalement blindé (51.700 spectateurs), le XV de France va tenter d’enchaîner une 15e victoire d’affilée qui le rapprocherait d’un deuxième Grand Chelem de rang. Mais nous n’en sommes pas encore là. Pas du tout même. Car en face, l’Irlande s’avance dans la peau d’un numéro 1 mondial face à son dauphin.

L’armada verte a été capable d’aller battre deux fois les All Blacks chez eux à l’été 2022. Impressionnante la semaine dernière chez de titres Gallois (10-34), elle pourra compter sur l’inépuisable capitaine-ouvreur-buteur-stratège Johnny Sexton (37 ans), absent lors des deux derniers rendez-vous face aux Français, qui restent sur trois succès de rang sur leurs principaux rivaux de l’hémisphère nord. Pour espérer contrer la furia irlandaise, les Bleus devront se montrer bien plus disciplinés que dimanche dernier à Rome (24-29), où ils avaient collectionné 18 pénalités lors de leur succès acquis avec bonus mais beaucoup de peine.

» Parce que le souffle de l’Histoire pousse dans le dos les acteurs de cette affiche, on se retrouve dès 14h30

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *