Kiev sous les feux d’une «attaque massive» de missiles russes


Nicolas Tonev, envoyé spécial à Kiev
, modifié à

Dès le retour de Volodymyr Zelensky de Bruxelles, où il participait à un sommet européen avec les Vingt-Sept, les bombardements ont repris à Kiev. La capitale de l’Ukraine était la cible de nouvelles attaques massives ce vendredi et plusieurs phases d’alerte ont retenti. Mais aujourd’hui, les Ukrainiens compte sur la défense anti-aérienne.

L’Ukraine est la cible de nouvelles attaques massives russes, selon Kiev. Des dizaines de missiles ont visé des sites énergétiques ukrainiens depuis ce vendredi matin. Il y a eu une première phase d’alerte de 8h20 jusqu’à 11 heures environ. Ensuite, une autre phase à partir de 12h30 environ, où les sirènes ont retenti à nouveau. Puis en fin d’après-midi, une nouvelle fois vers 17 heures. En temps normal, il faut aller aux abris et ne plus circuler – des recommandations impossibles à suivre, car à Kiev, la vie continue.

Les Ukrainiens s’en remettent donc à la défense anti-aérienne et aux missiles antimissiles. C’est pour cela que leurs livraisons sont aussi importantes. Selon les autorités, ici, sur les 71 engins lancés par les Russes, 61 auraient été abattus, sans compter les drones suicides.

La Russie vise les infrastructures énergétiques

Le danger avec ce qui est abattu sont les débris qui retombent, mais cela reste moins problématique que la charge explosive du missile. Puis, une nouvelle fois, c’était les infrastructures énergétiques qui étaient visées, y compris vraisemblablement sur les zones frontalières du sud-ouest – il demeure ce vendredi soir sur une interrogation au sujet du vol de missiles russes près des frontières roumaines et moldaves, voire au-dessus du territoire de ces pays, selon les autorités ukrainiennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *